Cécile Legrand

Remue-méninge 2 : acheter local

  • Par Dominic Fortin-Charland |
  • 10 mai 2010

Que faire pour motiver la population à acheter localement ? C'est la deuxième question que se pose Cécile Legrand pour son deuxième remue-méninge public, collectif, communautaire, interactif, à l'impératif présent et plus loin encore ! Comme le premier remue-méninge cécilien (dont les résultats seront publiés prochainement), il sera sur plusieurs forums (dont le vôtre si vous le souhaitez, Cécile en serait heureux) et nous ferons un récapitulatif des réponses sur ce site Web par la suite !

N'hésitez pas à répondre en grand nombre !

Règle numéro 1 d'un remue-méninge : même si c'est farfelu, il faut l'écrire !

Quelques exemples pour motiver la population à acheter local :

  • Un organisme moderne et dynamique seulement pour promouvoir l'achat local ;
  • Davantage de marchés publics ;
  • De grandes fêtes au centre-ville à chaque mois ;
  • Une vitrine Web à la hauteur des nouvelles normes du Web ;
  • Des mascottes éléphants qui répandent la bonne nouvelle ;
  • Des subventions données à chaque marchand pour l'amélioration de leur plan marketing ;
  • Un catalogue de tous les produits locaux à chaque an ou mois ;
  • Une nouvelle danse de Cécile Legrand avec comme thème l'achat local.

Voilà pour les exemples, à votre tour maintenant !

Hi ! Hi !

Dominic Fortin-Charland
Apprenti nénuphar


2

Commentaires

Kafei

11/05/2010

Les marchés publics restent une des meilleures façons de faire connaitre ses produits. Normalement, lorsque quelqu’un a besoin de quelque chose, il va directement dans un magasin spécialisé ou un magasin de grande surface. Rare seront les fois ou quelqu’un entrera dans une boutique seulement pour y voir ce qu’il y a, surtout si le commerce est petit et que le vendeur soit l’artiste ou quelque chose du genre, les gens vont se sentir mal de ne rien acheter… Avec un marché public ou une sorte de commerce réunissant plusieurs kiosques, là les gens vont là pour quelque chose de précis, mais en profite aussi pour voir ce qu’il y a ailleurs, sans remords.

Iriniw

05/08/2010

Faire des marchés mobiles collectifs, exemple, des commerçants se rassemble pour aller vendre dans le Belair, ou bien la revitalisation du lac St-Louis pour en faire un mini-marché publique, aménager des kiosques pour les commerçants tout en organisant des concours et des prix de présences. La plus farfelue est peut-être la bonne… C’est un peu inhumain à mon avis, pusique cela resemblerais à un conditionnement. Apposer des affiches géantes avec un genre de thermomètres économique (local) avec les conséquences qu’il y aurait si la barre n’est pas dépasser pour ainsi dire aux habitants d’acheter localement si vous ne voulez pas que la Ville deient une ville fantôme quelque chose du genre. C’est de la pure propagande ??? On dit qu’il faut combattre le feu par le feu dirait Cecile le Grand.

Iriniw

05/08/2010

J’ai oublier le plus fou des farfelues idées :P Chaque citoyens de la ville se voit offrir un panier électronique pour chaque magasin de la ville, il faudrait que l’institution financière auquel chaque citoyen fait affaire fasse un genre de paypal. Les commerçants se réunnissent tous comme les institutions financières pour faire un marché virtuel, chaque commerce à son site web mais hébergé dans un genre de centre d’achat virtuel ou électronique. Publi-sac serait révolutionner du même coup et le mot écolonomique naîtrait dans les wiki….


Ajouter un commentaire

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

*
*
* Captcha

Afin de nous assurer que vous n'êtes pas un robot destructeur programmé pour nous envoyer plein de messages publicitaires en anglais, veuillez retranscrire les caractères de l'image ci-haut dans le champ ci-dessous :

*
Précédent Suivant

© 2008-2020 - Cécile Legrand - Tous droits réservés - politique_confidentialite