Cécile Legrand

Blogue

Le monde comme terrain de jeu

Complot, suspicion, Loups-garous, échecs, poker, Risk, de minutieuses décisions
Lorsque les jeux ne suffiront plus
Nous serons faits comme des las
Sans tuque d'alpaguas

Les jeux d'intelligence, de fausses révérences
Apprendre la politique, les mythes, les tiques
Quelques puces de lit…

Lire la suite

1
  • Aucun commentaire |
  • Par Dominic Fortin-Charland, Monsieur Mister M. |
  • 05 février 2013 |
  • #

La programmation de l'hiver !

Pour les prochains mois à venir, vous retrouverez la bd de Cécile Legrand le jeudi chaque deux semaines, une vidéo ou des photos chaque mercredi, une création de Monsieur Mister M. le mardi également chaque deux semaines (en alternance avec un petit dessin de bonhomme qui veut changer le monde) et les liens de la semaine, le samedi !

J'écrirai également des articles d'opinion au grès des sujets d'actualité (ou pas, selon si j'ai quelques choses à ajouter sur ces dits sujets) !

Bonne saison entre notre compagnie !

:)

L'un des porte-paroles taquins de Cécile Legrand,

Dominic


Le 21 décembre 2012

Apocalypse sans valeur, prédictions de malheur
Contredites de mille et une façons logiques, scientifiques ou spirituelles
Mais écoutées par d'innombrables vies gâchées par cette peur virtuelle
Celle du complexe de la fourmi dans une galaxie de folies des grandeurs

Oh, petite vie gâchée…

Lire la suite

1

Moi, un gros tabarnak de pantin

La pluie tombe sur les forêts enneigées des coeurs asséchés
Fiiiiiiiouuuuuuuuuuuuuuu fiouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Le vent souffle
Mais lorsqu'il mange des céréales sucrées, il s'étouffe

Les bruits résonnent sans cesse dans ma tête en verre
Fais ci, fais ça, fais ci, fais ça
Sois comme tout…

Lire la suite

2

J'ai été renvoyé...

Septième texte du projet 101 histoires de pauvreté, en parternariat avec le site Web de Folio Mentol. Voici un extrait : Ma petite femme s’est levée quand elle m’a entendu entrer, inquiète de me voir si tôt. Je n’ai pas pu lui expliquer, la serrant en silence, une minute, deux minutes, trente minutes. Elle a pleuré pour moi…

2

Un peuple qui chiale, jappe, beugle et tue

Tu chiales, tu chiales, tu pisses, tu pleures
Tu chiales, tu chiales, tu piques, tu meurs
Tu chiales, tu paniques, couvert de sueur
En achetant ta petite bière au dépanneur

Tu passes ton temps à dire que le monde tourne en rond
Qu'il n'y a rien qui avance, que ça fait dur en mautadine

3

Des castagnettes sans ovaires ni vagin

Sixième texte du projet 101 histoires de pauvreté, en parternariat avec le site Web de Folio Mentol. Voici un extrait : Aujourd’hui, je ne me suis pas encore brossé les dents et minuit approche. Aujourd’hui, c’est l’une de ces journées, le genre où l’on passe son temps à perdre son temps… pas parce qu’on le veut, mais bien parce que la tête ne veut pas s’arrêter de tourner.

Il y a quelques condoms, des castagnettes et un costume de bain qui trainent, tout pour danser la polka sous la douche… pourtant, je reste là, stoïque, étourdi.

1

La cuisson des pâtes vs la cohésion de l'équipe

Si tu savais ce que les jours disent sur les nuits
Ce que les raviolis crient le samedi à minuit
Ce que ma mère pense de tes cheveux
Ce que mes tibias ressentent en présence de moines silencieux

Si tu savais, oui, si tu savais...

Toi qui aimes tant la chaleur, t'énerver, crier, frapper,…

Lire la suite

3

Une éternelle nuit blanche rêve d’une belle de jour

Cinquième texte du projet 101 histoires de pauvreté, en parternariat avec le site Web de Folio Mentol. Voici un extrait : "Une centième nuit blanche à jouer le jeu d’une errance contre nature pour le salaire minimum d’un commis censitaire des besoins du profit. J’aimerais croire que cette manière de vivre se veut aussi humaine que marcher de jour, en même temps que le reste de la société, mais je m’interroge."

2

Le long, le court, l'attente et la perdrix sauvage

Les roses se fanent lorsqu'elles le doivent
Mais la politique n'attend jamais son heure
Elle tend la main et prend
Éjaculatrice d'écorces, rarement elle surprend

Un besoin de voir à long-terne
Noyé par l'argent qui pleut dans les bas
Mon singe se gratte l'entrejambe
Pendant qu'un…

Lire la suite

2

« Précédent 1 2 3 4 Suivant »

© 2008-2017 - Cécile Legrand - Tous droits réservés - politique_confidentialite